frac champagne-ardenne
fonds régional d'art contemporain
1, place museux 51100 reims
t
+33(0)3 26 05 78 32

f
+33(0)3 26 05 13 80

contact@frac-champagneardenne.org

Le partenariat

De janvier à juin 2021

« Rencontrer, connaître, pratiquer ». Ces trois piliers de l’éducation artistique et culturelle sont l’ADN de l’éducation socioculturelle, une spécificité de l’enseignement agricole depuis plus de cinquante ans. Ils sont également au cœur de l’action territoriale des trois FRAC de la région Grand Est qui œuvrent toute l’année pour la promotion et la diffusion de l’art contemporain auprès des publics les plus larges.

Le projet Ecotopia part d’une rencontre presque naturelle entre ces différent·e·s acteurs·trices rassemblé·e·s autour d’une ambition et d’une envie communes. Il réunit d’un côté le FRAC Alsace, le FRAC Champagne-Ardenne et le 49 Nord 6 Est – FRAC Lorraine, les trois Fonds régionaux d’art contemporain de la région Grand Est, et de l’autre, les enseignant·e·s en éducation socioculturelle des lycées agricoles publics, réuni·e·s autour des trois réseaux d’animation et de développement culturels (ADC) du Grand Est, à savoir, d’Est en Ouest, A3, Chantier et Champ’art. Ensemble ils proposent pour l’année scolaire 2020-2021 un champ d’expériences artistiques global regroupant différentes formes d’expression artistique, bien au-delà du simple champ des arts visuels.

Les enseignant·e·s en collaboration avec les équipes des FRAC ont défini un thème pour fédérer leurs actions : Climats. Ce thème très actuel parle aux convictions et aux problématiques portées par l’enseignement agricole et transmises aux jeunes, suivant ses formations, qui recouvrent également les mondes de l’environnement et de l’alimentaire. Il est en prise directe avec les mutations profondes qui touchent l’agriculture et les territoires ruraux, notamment causées par la crise climatique actuelle.
L’Accord de Paris sur le climat de 2015 prévoit de limiter la hausse des températures à 2°C, voire 1,5°C en 2100 par rapport à l’ère préindustrielle (1880). Pour viser cet objectif, nous nous trouvons aujourd’hui face à la nécessité d’une remise en cause radicale de notre société, des moyens de production jusqu’à nos modes d’alimentations. Les acteurs·trices du monde agricole sont, et seront donc, parmi les populations les plus touchées par les changements climatiques et sociétaux qui en découlent. Climats, une injonction qui résonne également avec force dans les pratiques artistiques les plus contemporaines. Dans quelles mesures les bouleversements climatiques sont-ils corrélés aux bouleversements sociaux ? Le projet n’oublie pas ce lien étroit entre climat social et environnemental, entre écologie et société. Un lien qui façonnera le paysage humain, amené à se transformer radicalement dans les décennies futures.
Ce projet artistique n’entend cependant pas être catastrophiste, ou même simplement pessimiste. Son titre Ecotopia, reprend celui du roman d’anticipation d’Ernest Callenbach (1975). Ce conte environnemental apporte en effet une dose d’optimisme et la possibilité d’accéder à un monde davantage centré sur le respect et la coopération. L’ouvrage offre une vision de la transition à accomplir et rappelle la primauté des liens avec le vivant sous toutes ses formes.

Plus de 10 sites d’enseignement agricole de la région convaincus par le projet vont ainsi se lancer, tout au long de l’année scolaire 2020-2021, en expérimentant, en interpellant les sciences sociales comme les sciences naturelles, en liant l’artistique avec le technique, sur un mode pluridisciplinaire typique de l’enseignement agricole. D’Avize à Wintzenheim, en passant par Bar-le-Duc / Verdun, Charleville-Mézières, Rethel, Château-Salins, Courcelles-Chaussy, Saint-Pouange / Crogny, Mirecourt, Pixérécourt, Rouffach ou Somme-Vesle, ces sites du Grand Est vont pour la première fois, depuis la fusion des anciennes régions, travailler ensemble au sein d’un projet régional commun d’Éducation artistique et culturelle grâce à la réunion des trois réseaux ADC, soutenue dans sa nouvelle architecture par la Direction Régionale de l’Agriculture, de l’Alimentation et de la Forêt (DRAAF), autorité académique des lycées agricoles.
Dans cette collaboration d’une ampleur inédite dans le Grand Est, les sites participants vont accueillir des artistes en résidences et en ateliers de pratique, mais aussi des expositions d’œuvres des collections des trois FRAC, des soirées de projection, des conférences, des concerts… Neuf artistes de la région Grand Est sont invité·e·s à intervenir dans le cadre de ce projet : Ouassila Arras, Sarah Grandjean, Manon Harrois, Princia Itoua, Maxime Le Moing, François Martig, Frédéric Pagace, Hélène Thiennot et Émeline Touron. Le projet compte également la participation des 2 artistes suisses : Gerda Steiner et Jörg Lenzlinger. En parallèle, le dessinateur Jean Chauvelot est invité à suivre l’intégralité du projet, pendant cinq mois, pour réaliser, à partir de ses dessins comme de ceux des élèves, une bande dessinée qui conservera la trace des différentes actions menées durant l’année.

Facebook & Instagram : @ecotopiagrandest

Résidence Manon Harrois

Manon Harrois est invitée en résidence de médiation au Lycée forestier de Crogny dans le cadre de Écotopia, un partenariat entre les trois FRAC et le réseau des établissements d'enseignement agricole de la région Grand Est.

Déplacer, porter, peindre, enduire, ajuster ; l’oeuvre de Manon Harrois se découvre dans l’interstice de gestes quotidiens qu’elle poétise et enchante. Les éléments de ses installations mutent en fonction des projets ; leur présence produit un langage qui reflète le mouvement permanent du récit. Le déplacement, le transfert, le moulage et l’empreinte permettent à Manon Harrois de transposer l’émotion en formes, souvent à l’aide d’éléments minéraux, végétaux ou vivants.

Résidence Ouassila Arras

Ouassila Arras est invitée en résidence de médiation à Avize Viti Campus, Lycée viticole de la Champagne, dans le cadre de Écotopia, un partenariat entre les trois FRAC et le réseau des établissements d'enseignement agricole de la région Grand Est.

À l’aide de matériaux simples et d’objets domestiques collectés dans le quotidien, Ouassila Arras questionne la mémoire identitaire. Elle remonte le fil d’une histoire franco-algérienne parcellaire, éclatée par l’exil, la guerre, les silences et les tabous, à travers les récits de son histoire familiale. Sa recherche est ponctuée de multiples déplacements. Une façon pour l’artiste de se « déterritorialiser » en collectant archives et témoignages dans un aller-retour d’actualisation entre passé et présent.

Un grand changement s'est produit

Expostion du 15 janvier au 12 février 2021
Inauguration et visite le mardi 19 janvier à 17h30 (sur inscription)

Avec des œuvres de la collection du FRAC Champagne-Ardenne de Julie Faure-Brac, Joan Fontcuberta, Robin Rhode, Mükerrem Tuncay

Lycée forestier de Crogny
Rue des Étangs
10210 Les Loges-Margueron

Parcellaire

Exposition du 25 janvier au 19 février 2021

Exposition présentant les travaux réalisés par les élèves durant la résidence de Ouassila Arras

AVIZE VITI CAMPUS
Lycée viticole de la Champagne
13, route d’Oger
51190 Avize

Paysages mouvements

Du 23 mars au 22 avril 2021

Avec des œuvres de la collection du FRAC Champagne-Ardenne de Rosa Barba, Rossella Biscotti, Marcel Dinahet, Mehryl Levisse, Regina Möller et James Webb

Les mutations climatiques marquent aujourd’hui durablement le paysage naturel mais également le paysage social et humain. Les artistes réunis dans l’exposition "Paysages mouvements" font le constat de ces espaces en transformation qui nous obligent à repenser le rapport à nos lieux de vie et d’habitat. Jouant avec la perte d’équilibre et de repères, le déracinement, interrogeant les migrations imposées par ces mutations profondes, les œuvres obligent à un regard nouveau sur les paysages proches ou lointains qui s’offrent à l’expérience de notre regard.
 
Lycée agricole le Balcon des Ardennes
27, rue du Muguet
08090 Saint-Laurent

Partout nous avons marché

A partir du 6 mai 2021


Cette exposition présente un ensemble de travaux réalisés avec les élèves lors de la résidence de médiation de Manon Harrois au lycée forestier d’octobre 2020 à avril 2021.

Lycée forestier de Crogny
Rue des Étangs
10210 Les Loges-Margueron